Lorsque j’étais étudiante, j’ai passé 2 merveilleuses années à Nice et au Cap d’ Antibes. Alors quand j’ai vu que mes petites chouchous de pop in the city réitéraient l’expérience en France, je me suis inscrite direct !

Après les éditions de Porto, Bologne, Utrecht, Aix etc…les voilà déjà de retour pour une nouvelle journée de folie mais cette fois ci à Nice. J’ai participé avec bonheur à cette journée de tarée accompagnée d’une amie qui doit être tout aussi crevée que moi aujourd'hui !

Voici le récit de notre journée vraiment fun !

Je rappelle le principe pour celles qui ne connaissent pas :

Pop In the City : nm, faire un saut, saut de puce dans une ville, plus communément connu comme étant un raid urbain féminin (comprendre 530 filles pour cette édition, organisées en binôme). Raid consistant à relever des challenges en un minimum de temps. Les challenges sont classés selon 5 catégoriés sport, art, culture, extrême, solidarité.

Pour cette édition : échauffement donc sur la sublime promenade des anglais au son de la batucada (percussions brésiliennes) puis petite course avec le maire C.Estrosi avant de récupérer nos roadbook.

1965031_845152768862110_8922258683492437470_n

10647208_844188202291900_4313628412953650089_n

Dans le roadbook de chacune des énigmes à résoudre afin de connaître l’endroit où se rendre dans la ville pour relever le défi choisi. Et honnêtement, ça te fait travailler le neurone un peu (oui je n’en ai plus qu’un seul…)

9h : coup de départ

1959537_844190348958352_229952956914332009_n

9h03 : 530 femmes, sœurs, mères, copines, collègues se jettent pour récuperer leur roadbook

9h10 : Tout le monde est éparpillé dans la ville à la recherche de son challenge.

Sur les 25 proposés, voici un échantillon de ceux auxquels j’ai participé : tyrolienne sur le MAMAC (musée d’art moderne de Nice), relier 2 immeubles haut de 8 étages suspendue dans le vide, faire un saut de 6 mètres, harceler toute personne en voiture en faisant du stop, pris le tram, des vélibs, couru, fait du paddle, du kayak de mer, un baptême de plongée en apnée, retaper des pointus (petite barque niçoise), réaliser une œuvre de marqueterie au Negresco, participé à une œuvre d’art en bleu Klein, appris à faire des bulles d’encre façon l’artiste Mas, fait de la boxe française coaché par un champion, fait du Torball (foot pour malvoyant), appris les rudiments de la langue des signes, fait à manger pour un chef et des niçois hallucinées de voir toute ses furies en orange…..

 

10411111_844213435622710_1180442848434882093_n

 

10696414_844319848945402_7857307709628939323_n

10702126_844303095613744_3301072902442927226_n

Je dois certainement en oublier mais je vous assure qu’à la fin de la journée quand on s’est posé sur la plage du HI Beach, on était crevées….Parce que mine de rien même si tu y vas à la cool sans aucune ambition de terminer première, tu te prends au jeu tellement facilement que tu n’as qu’une envie c’est d’en réaliser un maximum tellement c’est bien !!!

10672183_844440592266661_6440738025649948022_n

S’en est ensuivie une soirée endiablée ou chacune d’entre nous a oublié ses courbatures et a pu utiliser TOUTE l’énergie qu’il nous restait pour chauffer le dancefloor…

Je ne peux que vous encourager à faire partie des chanceuses qui arrivent à s’inscrire : c’est absolument canon. Et puis gros sentiment d’avoir réussi à se dépasser quand même (quoi ? moi ? là ? tu crois que je vais me jeter dans le vide ?? NOOOON !!! Ah ben si je l’ai fait en fait…..)

Pour suivre les prochaines éditions, leur site estet leur facebook là….